Paragraphes ici et là

Publié par Zorobama

Paragraphes ici et là

Voici la première page du blog. Ici, je viens mettre quelques paragraphes qui me passent par la tête comme ça et qui n'ont aucun rapport avec les textes habituels ainsi que les articles qui apparaissent parfois.

Paragraphe 1: Good bye my love:

Hier, je l'ai vu partir en fermant la grande porte de notre demeure. Elle mettait en l'air notre histoire de dix ans en allant se lover depuis déjà trois ans dans les bras d'un autre. Tout l'amour, qui me restait à lui donner jusqu'à ma mort, reste au plus profond de mon coeur.

Paragraphe 2: The return:

Le retour d'une âme déchirée, ayant perdue tout être, est plus marquant puisqu'elle revient de loin. Après avoir sombré dans la déception, la folie et la dépression, on s'accroche à nos réussites et nos proches pour remonter cette douloureuse côte. Tout ce soutien dont tu pourras bénéficier est terriblement important. Il y aura une ou des mains bienfaisantes qui te viendront en aide alors ne désespère pas.

Paragraphe 3: Antre de ma tête:

Bienvenue dans l'antre de ma tête. Des voix par milliers de toutes origines et de milieux sociaux différents. Une alchimie parfaite qui donne un savant cocktail de folie, d'absurdité mais également d'intelligence. On y trouve des fonctions et des constructions improbables. On enchaîne sans relâche les bêtises pour faire rire les personnes qui nous entourent. Parfois, on est dur à suivre mais, à force, on s'habitue et entre dans le délire avec nous.

Paragraphe 4: Apology of rubber:

Que dire sur ce merveilleux objet qu'est la gomme? Capable d'effacer les nombreuses erreurs du passé ainsi que d'estomper les défauts des gens par un simple passage. On écrit tous notre histoire à l'encre alors cette brave gomme ne nous ait d'aucune utilité. C'est pourquoi, après de nombreuses erreurs, on réalise tous un brouillon au crayon papier afin d'avoir accès aux fautes qui pourront être effacé afin de définir une histoire qui est et restera plus claire que l'on voudra bien la raconter.

Paragraphe 5: Contre les rageux:

Yeah! Radio Ghetto, ici aux commandes
On vient pour pousser un coup de gueule
Sur ces rageux qui critiquent ou parlent sans savoir
Sur nous alors qu'ils ne savent pas ce qu'on vit
J'ai l'impression d'être un taulard
Car je ne peux rien faire, ne serait-ce
Pour les combattre afin de laisser la place
A des personnes pures laissant vivre les autres sans critiquer
Ca on l'appelle la liberté et le respect
Qui, je trouve, ne sont pas toujours montrés
Et trop souvent bafoués comme si des personnes
Ne connaissaient son sens, voir, son existence
Tant de gens se sont battus pour qu'on
Obtienne ce droit alors pourquoi ne pas leur rendre
Hommage et vivre dans l'harmonie et la bonne humeur
Afin d'obtenir un monde de paix
Où le mot ''guerre" serait banni à jamais
De notre vocabulaire et de nos consciences
Pour que l'on soit heureux et, enfin, L-I-B-R-E-S
Mais c'est bien une dure tâche
D'essayer de vouloir changer le monde
Et, surtout, les personnes qui le peuplent
Mais, au moins, si le respect était dans toutes les mentalités
Cette tâche serait moins difficile à réaliser
Ouvrons nos esprits et coeurs pour accepter
Les coutumes des religions et peuples différents
Car ce n'est pas qu'ils soient différents de nous
Qui nous inquiètent mais juste parce-qu'on
Ne cherche pas à vouloir en apprendre plus sur eux

Paragraphe 6: Rapprochement démoniaque:

Le démon, qui avait été nourri par la jalousie, la douleur et les peines amoureuses, commençait à avancer tel le tigre solitaire arpentant sa paisible jungle afin de fuir le monde dominé par la pression. Puis, un jour, ce démon tomba sur une humaine qui avait beaucoup souffert également. Ils commencèrent à se parler, se rapprocher et rire. C'est alors quelque chose de fort se forgea alors qu'ils venaient tous deux de deux mondes différents mais unis par un passé rempli de souffrance.

Paragraphe 7: Mike l'homme devenu démon:

La passion d'un amour entre ce jeune démon et cette humaine était si fort qu'ils avaient pris la décision de démarrer une nouvelle vie. Le démon avait, désormais, accès à un savoir illimité suite à sa transformation tandis que la jeune humaine était éprise d'une profonde passion pour le piano alors elle déversait toute sa tristesse pour les êtres perdus dans le passé mais, également, tout son amour inavoué qu'elle avait développé pour ce démon qui se démenait dans ses travaux pour construire leurs nouvelles vies. Cela lui change d'avoir à supporter encore cette chambre d'hôpital dans laquelle il avait été confiné et ne cessait de lui remémorer ses mauvais souvenirs.

Paragraphe 8: Clair de lune d'une sonate:

Une douce barque en bois avec deux jeunes amoureux sous ce somptueux clair de lune pour seul spectateur. Lui plongeant son regard dans celui de sa princesse, leur amour naissant et visible par les étoiles se formant dans leurs yeux et les mains du jeune homme quittant les rames pour les ranger afin d'aller lui-même rejoindre sa douce en lui serrant ses mains. L'eau si calme se fendit en deux avec douceur sous l'impact du bateau avançant tranquillement. Le seul spectateur de la scène se reflétant dans le lac qui prenait l'aspect d'un flot d'encre noire parsemé de paillettes dû à la nuit. Chacun savourant délicatement ce moment intime avec ce ressenti d'être seuls et uniques au monde qui ne pouvait pas les déranger par quelques manières que ce soit.

Paragraphe 9: Complainte d'une vie lasse:

La routine d'une vie que l'on veut améliorer mais sans jamais trouver un moyen concret pour y arriver ou serait-ce la patience d'atteindre un but. S'entraîner physiquement pour exceller dans son sport ou encore lire et apprendre pour obtenir un savoir divers et important. Ce n'est pas l'homme seul qui abandonne mais c'est la perte de ses soutiens qui le font plonger. Arriver à bout de force et cherchant pourquoi vraiment continuer si ce qu'on veut n'arrive pas dans l'immédiat. Chaque minute perdre un peu la flamme qui nous anime jusqu'à son extinction qui signifie la fin des combats.

Paragraphe 10: La façade du héros: (inspiré de Kaamelott et du drame de Charlie Hebdo 7/1/15)

Mourir en héros plutôt que de vivre en lâche. Garder ses principes pour ne pas montrer que notre sourire n'est définitivement plus qu'une façade. Donner de l'espoir parce-que tu n'as pas le droit de montrer que la tristesse peut t'atteindre. Avoir ce grain de folie pour continuer de faire rire ou encore ce trait de génie qui te caractérise des autres afin de poursuivre ta vie à travers ton art et tes oeuvres. Cela fait parti de ta vie et ils construisent ainsi qu'ils définissent ton avenir. Ne cesse jamais même si ton sang coule de tes veines, vis jusqu'au bout. Pour la liberté et pour ce que tu défends. Montre que cela n'a pas été vain et reste debout.

Paragraphe 11: La production peureuse:

Toujours cette peur de ne plus être productif. Ne plus parvenir à écrire une seule foutue ligne ou ne plus arriver à assurer dans son domaine de prédilection. On te jugera sur la quantité de travail que tu peux fournir plutôt que sur la qualité de celui-ci. Dans une société où on en veut de plus en plus, personne ne veut songer au temps considérable que la qualité requiert.

Paragraphe 12: Génie pour autrui:

On ne peut point se considérer comme un génie soi-même. Vous devez vous dire pourquoi? La réponse est simple: vous ne serez qu'insupportable et vaniteux à vous définir comme supérieur. Regardez tous les grands hommes sont définis de génies par le commun des Mortels mais ne s'auto-qualifient pas ainsi car celui qui se vante le plus est celui qui en fait le moins.

Paragraphe 13: Propre style:

Pourquoi chercher un style qui pourrait nous correspondre en copiant sur des modèles existants alors qu'on peut très bien se créer soi-même un style qui collera parfaitement à notre personnalité? Plus votre style sera personnel, plus vous serez investi dans sa confection et plus il vous sera cher.

Paragraphe 14: La tireuse d'élite:

Cette fille est dangereuse. En plein coeur, elle m'a touché pour me donner tout l'amour dont elle est capable de ressentir pour ma personne. La vraie question est si je suis prêt à l'aimer autant qu'elle m'aime? Bien sûr puisqu'elle est tout mon objectif et tout ce qui me reste dans ma vie de misérable.


Paragraphe 15: Départ poétique:

Tu l'as vu partir, en se détachant de toi
Tu ne lui avais juste avoué ce que tu ressentais
Pour elle ainsi que ce que tu entreprenais
Dans le but de la rendre heureuse avec toi
Tu as pensé que tout était réciproque
Mais elle n'est toujours pas revenue vers ton coeur
La seule pensée que tu as est qu'elle s'en moque
Partie avec ton sourire et ton amour, tu meurs

Paragraphe 16: Sans ressources, tu peux rêver:

Si tu n'as pas de ressources alors on te dit que tu peux te garder tes rêves. Rêver de grandeur dans ce pays devient de plus en plus difficile. Payer pour avoir accès à l'éducation et vous vous étonnez que l'échelle sociale reste au point mort pour que les gosses de riches restent perpétuellement au sommet.

Paragraphe 17: Combat avec le marchand de sables:

Se retrouver avec moi-même pour bosser mon art ne m'arrive que la nuit quand tout le monde part se coucher et que le sommeil ne manifeste pas grande envie que je le rejoigne. Je ne dois pas être le bon disciple du marchand de sables qui doit me haïr de ne pas avoir l'amabilité de fermer l'oeil lorsqu'il effectue son passage.

Paragraphe 18: Cage du mariage sans pouvoir:

On dit que chaque personne se calme quand elle rencontre l'être-aimé et fonde une famille. Dans mon cas, faudra qu'elle me supporte et laisse la bête féroce assez libre. J'ai couru dans la jungle toute ma vie, c'est pas une femme qui m'empêchera de rugir en m'enfermant dans cette cage du mariage.

Paragraphe 19: Utilisation d'autrui pour de l'argent:

Tu as voulu leur faire endosser un rôle dans tes échecs mais tu n'es que le déchet de ta propre destruction. Tu ne te respectes même pas et oses faire la morale sur le comportement des autres mais regarde-toi dans un miroir avant de l'ouvrir. Tes mots rebondissent sur moi sans même me faire la moindre égratignure tellement tu n'es rien, qu'une tâche dans le paysage voulant te donner une quelconque importance mais tout le monde n'a pas besoin de donner son corps et utiliser le résultat de neuf mois pour obtenir ta putain de pension.

Paragraphe 20: Le travail avant la ressource:

Devoir bosser continuellement pour réussir mais, en plus, continuer en ayant besoin de ressources que l'on ne veut pas nous donner. Se voir enfermer dans un paradoxe alors que les assistés ont ce qu'ils veulent, toi, tu dois te démener pour faire ce qui te plaît. Avoir des projets qui te demandent des investissements alors qu'on ne te prend pas au sérieux. Tandis que tu as vraiment l'envie de travailler qui te brûle au fond de toi.

Paragaphe 21: Le réveil sentimental du piano:

Lorsque le piano débute, tant de merveilleux sentiments remontent à la surface pour y diffuser un sentiment de liberté dans tout mon être. Mes pensées se perdent dans ma motivation et mes projets. Entre volonté de réussir et peur de l'échec.

Paragraphe 22: Vendetta sans limites:

Déclaration de guerre civile où les différents partis s'affrontent, en plus du champ de bataille, à coups de moyens plus ou moins légaux dans divers domaines. La manipulation des médias est grandement utilisée pour nous submerger de propagandes toutes plus bancales les unes que les autres. On discrédite le parti adverse, le tourne en ridicule, lance de nombreuses intox afin de pouvoir asseoir les idées et volontés de notre propre parti en continuent de tyranniser l'intermédiaire lui donnant ce pouvoir, le peuple. Vendetta d'idées cultivant le culte de la personnalité et société utopique. 

Paragraphe 23: Attaque de projets:

La réflexion se présente à nous avec son double- tranchant en nous permettant de sortir des situations qui nous semblaient déjà être peine perdue avant d'avoir pu y réfléchir mais l'autre effet est qu'elle peut déclencher de nombreux projets que l'on va vouloir réaliser pour qu'elle quitte nos pensées mais, souvent, un projet en amène un autre au point de s'enfermer dans une spirale nous faisant trop réfléchir. 

Paragraphe 24: Laisse l'amour t'envahir:

Tu sens que cette personne ressent plus que de l'amitié pour toi. Laisse-toi aller en lui faisant confiance pour te guider dans les octaves de l'amour. Laisse-la t'aimer de la force dont elle le souhaite tout en veillant à bien lui rendre des sentiments bien plus forts comme si tout l'amour que tu avais refoulé au fond de toi, pouvait, désormais, sortir et se dévoiler au grand jour comme si elle était la dernière personne que tu allais pouvoir aimer jusqu'à la fin de tes jours, comme si elle était la seule femme sur Terre. A cet instant, tu auras baisser ta garde pour laisser l'amour t'envahir. Laisse l'amour t'envahir pour te sentir vraiment vivant.
Texte écrit en pensant à ma chérie et écoutant Let Me Love You

Paragraphe 25: Le choix:

On tend à faire des choix que l'on pense bons pour nous mais le problème c'est que la réalité a vraiment tendance à être différente de ce à quoi on s'attendait alors on part en vrille ou on décide de prendre un autre choix pour parvenir à un endroit plus accueillant comme le footballeur exécute un passement de jambes pour dépasser son adversaire mais ne sachant si cela va réussir ou échouer.

Paragraphe 26: Le nie de la tête:

Enchaînement de mots dans ma tête
Qui n'ont de cesse à s'entêter 
Pour pouvoir sortir d'une traite 
Comme on remplit une quête
Je ne peux que les sortir par parcimonie
Pour garder une certaine harmonie
Dans cette certaine symphonie
De mots et de vérités que l'on nie

Paragraphe 27: Désillusion de la vie: (à mon grand-père)

On se prend tous pour des Saiyans mais on oublie à quel point l'humain peut être affaibli par la maladie ou la peine. On se prend tous pour des surhommes avant que la vie nous rappelle qu'elle est injuste en nous assénant une grande claque dans la gueule pour, tout simplement, nous ramener à la réalité en nous disant: "N'oublie pas que la Faucheuse nous attend tous mon enfant".

Paragraphe 28: Vie de gare: (à mon grand-père)

La vie est semblable à une gare où chaque rencontre représente chaque entrée effectuée à l'intérieur de celle-ci tandis que chaque train la quittant est la représentation d'une disparition. Ainsi, nous sommes le passager attendant la bonne personne sortant de ce train pour la garder auprès de nous parce-que nous n'avons aucune envie de la voir partir vers l'horizon.

Paragraphe 29: La locomotive folle:

Enchaînement de projets à une vitesse folle comme la locomotive tractant ses nombreux wagons. Attention à ce que le train ne déraille pas et reste soudé quoi qu'il arrive.

Paragraphe 30: Croque-mitaine du succès:

Le croque-mitaine est de retour pour te refaire faire des cauchemars en te montrant que son talent est si éblouissant qu'il en cache le tien. Son rayonnement est plus important que celui que tu pourrais obtenir en quatre vies. Je suis là pour te laisser dans l'oubli alors que, de mon côté, tout brille.

Paragraphe 31: Esprit de famille:

Quand la famille est en danger, tu accours pour montrer que tu es là et que l'on peut compter sur toi. De façon désintéressée, tu apportes ton soutien dans les moments où tes proches en ont le plus besoin.

Paragraphe 32: Bienvenue dans l'équipage:

Bienvenue dans l'équipage où chacun en veut après la vie pour obtenir ce qu'ils désirent. Des combattants hors-pair, mercenaires sanguinaires ou pirates aventuriers convoitant l'île du bonheur. Chacun parvient à garder pour filer vers la direction en traversant les tempêtes lui faisant face. Peut importe que le vent soit en notre défaveur ou que les voiles lâchent ou que la coque ne tienne pas le choc, on parviendra à rejoindre cette terre coûte que coûte. Personne ne pourra se dresser devant nous dans l'immensité que représente la mer. Vogue vers ta destination, moussaillon.

Paragraphe 33: Partons à l'aventure:

L'aventure n'attend pas. Cours vers ton destin même si cela n'est pas écrit, fais-le par toi-même. Impose ta marque, ta signature dans la vie sinon rien ne t'arrivera jamais.

Paragraphe 34: Vogue comme un pirate:

Tel le pirate, je vogue contre vents et marées en espérant que mon bateau tienne le coup jusqu'à l'île que je convoite en conservant le cap vers celle-ci.

Paragraphe 35: Capitaine cherchant l'aventure:

Bouteille de rhum à la main et l'autre bras autour d'une charmante demoiselle, le capitaine regarde à l'horizon en se disant que sa vie a bien été remplie. Après les batailles, trésors et le temps passé avec les demoiselles, il se dit qu'il est temps de plier. Il se dit toujours cela après la dernière prise et le capitaine est un éternel insatisfait. Même si cette dernière virée lui fera perdre la vie, celui-ci pense que l'aventure doit être vécu jusqu'au bout même si cela doit nous coûter la vie.

Paragraphe 36: Admiration pirate:

Tête de mort sur le pavillon flottant. Voilà, les pirates qui débarquent! Tout le monde les admire car seuls eux ont décidé de tout plaquer pour vivre l'aventure sur les flots. Ils vivent pour leurs libertés.

Paragraphe 37: Destruction ninja:

Tel le ninja, j'apparais pour te confronter à ton pire cauchemar quand j'entre dans une profonde phase de destruction. Tu penses me détruire à petit feu mais sache qu'avant mon attaque, j'ai tout planifié pour que ton propre piège vienne à se refermer sur toi-même sans crier gare, ne serait-ce qu'un seul instant.

Paragraphe 38: Ensemble, c'est la famille:

Ensemble, rien ne doit parvenir à se mettre sur notre chemin. Malgré les échecs, disputes, la réussite ou célébrité, rien en doit changer entre nous. Même si je deviens le plus demandé qui soit, sache que je ne te laisserai jamais en débarquant dès que tu seras dans le besoin. Que tu sois de ma famille ou que tu sois ma princesse, je débarquerai pour provoquer la plus fracassante des entrées pour te sauver.

Paragraphe 39: Récompensé par le travail:

Obtenir ce que l'on convoite depuis tant de temps par le travail, c'est se dire que la victoire est enfin proche, que tout ce que l'on a en tête va devenir concret ou que, malgré toutes les embûches, nous en sommes à détruire toutes les obstacles s'étant dressés sur notre chemin. La montagne n'est devenue qu'une colline devenant une légère pente pour, au final, se transformer en un terrain plat. La tempête maritime a disparu pour ne faire place qu'à un éclatant et éblouissant soleil.

Paragraphe 40: Sacrifice de la fatigue:

Jour après jour, la fatigue s'accentue mais il s'agit d'un sacrifice nécessaire pour pouvoir mettre en place tous ses projets quand on ne dispose pas assez de temps et moyens pour être dessus corps et âme. Tout le monde ne bat pour survivre mais la seule chose qui importe vraiment c'est de vivre malgré les difficultés auxquelles on se retrouve confronté.

Paragraphe 41: Descente de bouteille:

C'est l'heure de descendre la bouteille de sky pour trouver l'inspiration. Se retrouver la tête pour trouver son désespoir afin de l'inscrire sur ces lignes en enchaînant les mots comme un boxeur commençant à lancer son combo pour remporter son match malgré tout ce qu'il a pris durant les huit rounds précédents. Il est, maintenant, temps pour lui d'en finir.

Paragraphe 42: L'angoisse de l'attente:

L'attente est vraiment ce qu'il a de plus perturbant qui soit. Plus on attend, plus on doute et plu on se pose des questions en se disant: "Est-ce que j'ai réellement fait le bon choix?". C'est une question qui va rester das notre esprit jusqu'à e que nous ayons une réponse qui soit claire et précise.

Paragraphe 43: Effets  secondaires de la schizophrénie:

Tel le schizophrène, je me demande si je dois être soigné en perdant cette volonté de tout détruire ou rester ainsi en gardant les effets secondaires me rendant plus qu'incontrôlable. Perdre cela me permettrait d'entrer dans les normes de la société pour être un bon salary-man mais je préfère rester en marge de celle-ci parce-que mes ambitions et convictions ne vont clairement avec elle alors je continuerai de vivre avec un esprit complètement ravagé.