Critique du film #9 Night Moves

Publié par Zorobama

Critique du film #9 Night Moves

Salut les éco- terroristes, Aujourd'hui, nous allons parler du film Night Moves. Je vous embarque dans un thriller palpitant rempli de suspens mais quelque peu étrange.


Plan du film

Voici la fiche technique du film: 

Titre original et français: Night Moves
Réalisateur: Kelly Reichardt
Scénario: Jonathan Raymond et Kelly Reichardt
Production: Saemi Kim, Neil Kopp, Chris Maybach, Anish Savjani et Rodrigo Teixeira
Sociétés de production: Film Science, Maybach Film Productions, RT Features et Tipping Point Productions
Distribution: Ad Vitam Distribution
Budget: Indisponible
Pays et langue d'origine: Etats-Unis (anglais)
Genre: Drame
Durée: 112 minutes (1H52)
Dates de sortie: Etats-Unis: 2014
France: 23 avril 2014
 


Montage avec les trois acteurs principaux

On enchaîne avec le casting du film:

Jesse Eisenberg: Josh Stamos
Dakota Fanning: Dena Brauer
Peter Sarsgaard: Harmon
Alia Shawkat: Surprise
Logan Miller: Dylan
Kai Lennox: Sean
Katherine Waterston: Anne
Barry Del Sherman: Corser
James LeGros: Employé d'un magasin alimentaire
 


Scène du film

On termine, enfin, avec la critique de celui-ci:

Pour commencer, le film partait d'un bon sentiment puisqu'il respectait tous les codes que l'on alloue au thriller dramatique et psychologique avec peu de personnages décrits afin de suivre uniquement les protagonistes pour ne pas tomber dans un remplissage pur et simple car il y a trop de personnages et que l'on veut savoir ce qu'ils deviennent. Non, là, on a trois personnages qui sont vraiment principaux et ce sont leurs agissements ainsi que leurs réflexions et choix que l'on suivra jusqu'au bout un peu comme le modèle utilisé dans l'excellent Requiem For A Dream (qui aura une critique sur le blog et que je vous conseille très vivement). D'habitude, Night Moves fait parti des films qui vous donnent une hype très présente en se focalisant uniquement sur la première partie du film (à savoir celle de la préparation du sabotage) donc on se dit que la fin va être vraiment extraordinaire et digne du contenu servi sauf que, voilà, elle souffre du, comme on a tendance à l'appeler, Syndrome du Soufflet qui va gonfler petit à petit dans le four grâce à la chaleur mais s'effondrait lamentablement car vous aurez eu la merveilleuse idée de l'ouvrir immédiatement au lieu d'attendre la durée préconisée par la recette. Oui ma métaphore va loin mais disons que la seconde partie (se situant donc après la sabotage) est très malmené, accéléré et dispose d'un dénouement plus ou moins inattendu mais, bon dieu, qu'il est misérable. J'avais l'impression que l'intrigue n'avançait pas mais quand on commence à la dénouer, cela donne un résultat inachevé avec des solutions extrêmes sans réelle nécessité juste que les personnages pensent que cela était pour leur bien alors qu'en fait, ceci ne change pas grand chose. 
Les points positifs du film sont le jeu d'acteurs qui est vraiment bien géré, le suspens de la première partie est très bien amené pour donner l'envie de connaître la suite en nous prenant totalement dans l'intrigue sans parvenir à en sortir jusqu'à cette fameuse seconde partie. On peut aussi noter que la musique et les prises de vues sont tantôt sublimes, restreintes donnant une mise en scène très resserrée pour n'avoir d'yeux que pour les protagonistes qui sont très intrigants tout en étant charismatiques du moins dans la première partie parce-qu'après vu leur traitement, je m'en foutais royalement de qui allait vivre ou même mourir tellement ils étaient devenus vides d'intérêt et barbants dans leurs réflexions assez étranges sans parler des choix. C'est ça l'handicap du film sa deuxième partie, on ne peut pas faire un point positif sans retomber dessus tôt ou tard, ce qui est bien dommage. J'aurai aimé que la psychologie développée au début soit conservée afin d'avoir un intérêt fort avec les personnages tout en ayant une fin qui soit digne d'intérêt parce-que là, franchement, elle n'a rien à voir avec l'histoire sans compter qu'elle est vraiment mal amenée.
J'ai pas mal hésité à faire cette critique mais je n'ai vraiment pas accroché au film qui m'a vraiment déçu sur beaucoup de points et n'arrive pas à trouver des points positifs pouvant rattraper les autres mis à part le trio d'acteurs qui est tout de même assez bon voir trop bon pour le scénario du film. Si vous voulez un vrai film qui vous retourne la tête, regardez Requiem for A Dream à la limite. 

Voici la galerie photo des acteurs:

Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves
Critique du film #9 Night Moves